Agence Française de Développement Desjardins - Développement international France Coopération Internationale Centre pour le développement de l'entreprise

Expertises francophones

Développement

Coopération

ACCUEIL > SAVOIR-FAIRE > NOS ACTIONS

Cap-Vert

RETOUR SUR: Recensement des besoins de formations dans 6 institutions financières capverdiennes

octobre 2006

INITIATEUR DU PROJET:

Le Centre pour le Développement de l’Entreprise (CDE) – Bureau de Dakar, Sénégal. Le CDE est une institution conjointe des Etats ACP (Afrique Caraïbes Pacifique) et de l’Union européenne dans le cadre de l’accord de partenariat de Cotonou. Son siège est situé à Bruxelles, il a été créé pour promouvoir le développement et la compétitivité du secteur privé dans les pays ACP.

Ses ressources proviennent du Fonds Européen de Développement (FED), il opère en complémentarité avec la Commission Européenne, le Secrétariat du Groupe des Etats ACP et la Banque Européenne d’Investissement (BEI) dans le contexte des programmes d’appui au secteur privé. Ses missions s’organisent autour des axes suivants: assistance directe aux PME et prestataires ACP, renforcement des capacités des organisations intermédiaires et soutien aux institutions financières.

CONTEXTE:

Ainsi le CDE, en concertation avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI) avait décidé de mettre sur pied un programme de formations/assistances au profit d’un certain nombre d’institutions financières au Cap Vert bénéficiant de lignes de crédit de la BEI.

BUT:

Pouvoir se rendre compte sur le terrain de la situation de chaque institution concernée et pouvoir déterminer, avec l’accord du CDE, quels seraient les thèmes de formation nécessaires pour chaque structure. Ensuite, un certain nombre d’experts-formateurs lusophones seraient sélectionnés et les contenus de la formation seraient élaborés de façon à répondre aux attentes et besoins des 6 institutions, sachant que si les thèmes de formation sont les mêmes, les contenus peuvent être différents en fonction des niveaux.

OBJECTIF LONG TERME :

L’appui aux institutions financières avait pour principe d’augmenter et de perfectionner la capacité d’analyse et de gestion des institutions en ce qui concerne les demandes de financements d’investissements des PME et PMI locales. Les formations et les assistances proposées étant impérativement conçues pour répondre aux besoins des entreprises capverdiennes (incluant notamment des études de cas locaux)

PUBLIC ET ACTEURS :

ce projet a été réalisé par l’ABPCD et parmi les institutions financières participantes figuraient Banco Interatlântico (BIA), Caixa Economica do Cabo Verde, Banco Capverdiano de Negocios (BCN), A Promotora, Banco Comercial do Atlântico (BCA) et enfin Sociedade de Desenvolvimento Empresarial (SDE)

PHASE DE DEROULEMENT DES PROJETS :

Pour ce faire, une consultante senior et une consultante junior se sont rendues ensemble dans chacune des institutions citées ci-dessus afin de s’entretenir avec les Direction Générale, Direction des Ressources Humaines et Direction du Service informatique. Lors des entretiens, les deux consultantes ont recueilli et vérifié les données suivantes : Plan de formation en cours, précédentes sessions de formation ayant eu lieu, identification des besoins de formation / Adéquation avec le mandat du CDE, nombre de participants potentiels, niveau des participants potentiels, contenu du programme de la formation et date de disponibilité des participants

THEMES DES FORMATIONS DEMANDEES:

Analyse économique et financière de l’entreprise, analyse économique et financière de projets, opérations internationales, comportement commercial, gestion des risques et appui informatique (sécurité informatique et gestion du site)

EN CHIFFRES :

  • 3 jours d’audit
  • 6 institutions financières rencontrées
  • Une centaine de participants à former
  • Environ 12 mois de projet et 4 experts lusophones à recruter

BILAN :

L’ABPCD avait géré pour le compte CDE un autre programme de formation similaire intitulé «Formation et assistance aux institutions financières d’Afrique centrale et d’Afrique de l’ouest » (cf. fiche expérience).

Cette expérience achevée après plus d’une année d’action a permis aux consultantes de l’ABPCD de cibler au mieux les objectifs de leur audit au Cap Vert et d’entretenir de façon très concrète et pragmatique avec les directions des institutions sur place.

Les interlocuteurs rencontrés se sont montrés coopératifs et ont mis à disposition les informations requises afin qu’un programme de formation adapté soit par la suite mis en place par le CDE

L’amélioration de la qualité des relations entre banques et entreprises capverdiennes est en effet un enjeu de taille car un véritable appui au secteur privé permettrait à l’archipel d’être moins dépendant de ses importations mais aussi de développer des activités de services générateurs d’emploi tels que le tourisme, les transports et l’exploitation des ressources naturelles (pêche et agriculture)