Agence Française de Développement Desjardins - Développement international France Coopération Internationale Centre pour le développement de l'entreprise

Expertises francophones

Développement

Coopération

ACCUEIL > SAVOIR-FAIRE > NOS ACTIONS

Madagascar

RETOUR SUR : Renforcement des capacités de microfinance à Madagascar

Janvier 2007 / décembre 2008

CONTEXTE

Ce projet était au coeur d’un vaste programme financé et piloté par le Millenium Challenge Corporation (mandataire du gouvernement des Etats-Unis) en collaboration avec le Gouvernement de la République de Madagascar visant notamment le développement intégré du monde rural et plus globalement la réduction de la pauvreté sur l’île.

OBJECTIFS

Tel que stipulé dans les termes de référence : « …assurer l’intégration du secteur de la microfinance dans le système financier, pour qu’il puisse pleinement jouer son rôle économique dans l’offre des services microfinanciers (la mobilisation de l’épargne et l’octroi des crédits) et sa réorientation vers le secteur productif, à travers la professionnalisation des principaux acteurs, et ce par le renforcement de leur compétence »



PUBLICS ET ACTEURS

Ce projet a été réalisé par l’ABPCD en consortium avec Développement International Desjardins (DID) au Québec, en tant que chef de file et l’Association Professionnelle des Institutions Financières Mutualistes (APIFM) à Madagascar de janvier à novembre 2007. Parmi la liste des IMF participantes figuraient : ADEFI, AECA, APEM, CDA, CECAM, CEFOR, CEM, CRS, MICROCRED, PAMF, PPRR, RESEAU OTIV, SAF/FJKM, SOAHITA, SOS DEVELOPPEMENT, TIAVO, TITEM, VATSY, VOLAMAHASO.

AU PROGRAMME

Organisation, préparation, répartition des thèmes à diffuser entre les différentes zones d’intervention, identification et choix des sites de formation, conception des modules de formation, animation des sessions, suivi et l’évaluation post formation.

THEMES ET FORMATION

Mise en œuvre du plan d’affaires pour les IMF, gestion des impayés et techniques de recouvrement, système d’information de gestion, gestion des risques opérationnels et création d’une centrale de risque, développement des produits financiers, marketing et étude de marché, réglementation (normes de gestion et prudentielles), études et évaluation des demandes de crédit, management (et renforcement des compétences d’encadrement), conception et mise en œuvre d’un plan de communication.

EN CHIFFRES

7 mois de projet, 5 séminaires de formation de formateurs organisés en mai et juin à Tananarive puis 16 ateliers dans les régions réunissant 20 à 25 personnes choisies par les institutions de microfinance locales. En tout : 23 IMF participantes et 362 personnes formées

BILAN POUR L'ABPCD

Le programme de formation a été très bien accueilli par les participants qui ont particulièrement apprécié l’approche pédagogique mettant l’accent sur le partage d’expérience et la résolution de cas pratiques.
  • Renforcement des capacités de microfinance : Les sessions ont été très bien cotées (Entre 85% et 90% de participants très satisfaits). L’ambiance générale et notamment les activités «participatives» favorisant les échanges d’expérience et les discussions de groupe ont été très appréciées.
  • Management : la compétence du formateur a été soulignée très positivement avec une moyenne de 86%. Sur le plan du contenu des activités, soulignons la très forte appréciation des supports pédagogiques (92%) ainsi que des outils proposés (88%).
  • Marketing et étude de marché : l’évaluation de la méthodologie (78%) des supports pédagogiques (83%) et des outils proposés (85%) s’est avérée fort satisfaisante, même chose pour l’expertise du contenu (89%).