Agence Française de Développement Desjardins - Développement international France Coopération Internationale Centre pour le développement de l'entreprise

Expertises francophones

Développement

Coopération

ACCUEIL > SAVOIR-FAIRE > NOS ACTIONS

Guinée

Développement d’un plan d’action sur la promotion des groupes de caution mutuelle et le fonctionnement de leurs fonds d’assurance au sein de la filière riz en Guinée

CONTEXTE ET INITIATEUR

Le Programme d’Appui à la Sécurité Alimentaire (PASAL), projet du Ministère de l’Agriculture, des Eaux et des Forêts de la République de Guinée, avait pour objectif de d’appuyer la commercialisation des produits vivriers. Il intervenait plus particulièrement dans le domaine du commerce local du riz, notamment avec la mise en place de crédits aux commerçants. Le PASAL souhaitait, dans un délai de trois ans, transférer les opérations de crédits aux organismes décentralisés de financement du monde rural (Crédit Mutuel de Guinée et Crédit Rural). Il s’est dans ce cadre adressé à l’ABPCD, dont la mission consistait à développer un plan d’action sur la promotion des groupes de caution mutuelle et le fonctionnement de leurs fonds d’assurance au sein de la filière riz en Guinée.

OBJECTIFS

  • Proposer un plan d’action et des phases successives pour la mise en place d’un système de caution mutuelle
  • Identifier le public cible des opérateurs et des partenaires
  • Proposer des opérations pilotes et un programme de formation
  • Identifier les voies que pourront prendre cette nouvelle forme d’organisation, notamment en ce qui concerne le régime juridique, le système de garantie et les différentes possibilités de ressources

POINTS ABORDES DANS LE PLAN D’ACTION

  • La formation des groupes de caution mutuelle
  • Le mode d’attribution des prêts
  • La sécurisation des crédits afin de réduire la fragilité du système et donc les impayés
  • La mise en place un mécanisme de garantie responsabilisant les acteurs impliqués
  • Le partage des risques entre le système de caution mutuelle, l’organisme de crédit et le bailleur de fonds
  • Le mode de constitution du capital social, des réserves et du fonds de garantie
  • Les modalités de fonctionnement des fonds d’assurance
  • Une approche de cautionnement mutuel compatible avec les modes de fonctionnement des deux organismes de crédit existants – Crédit Mutuel et Crédit Rural-, acceptable et gérable par les opérateurs de la filière
  • La période de transition lors du transfert des activités de crédit
  • Le calendrier des actions à mettre en œuvre.

BILAN

L’ABPCD a pu lors de cette mission confirmer son savoir-faire dans le domaine des systèmes de caution mutuelle, savoir-faire qu’elle avait déjà pu démontrer lors de différents projets au Burkina Faso.